RSS

Concours 2016 des quartiers fleuris

26 Avr

balconLes inscriptions sont ouvertes jusqu’au 27 mai. A cette occasion, vous avez la possibilité de contribuer à embellir notre ville et de mettre ainsi en valeur la gestion écologique des espaces verts. En effet, comme chaque année, les mairies de quartier prennent les inscriptions pour le -désormais célèbre- concours des quartiers fleuris et notre quartier de Saint Maurice-Pellevoisin, naturellement, participe volontiers à cette belle initiative.

Alors, fleurissez donc votre façade, le pied de votre immeuble, votre cour, votre balcon ou même votre fenêtre…  Plusieurs ateliers de jardinage gratuits sont même prévus pour vous aider à vous perfectionner à la technique de multiplication végétative ou à la plantation de jardinières. Retrouvez tous les renseignements ainsi que le règlement du concours sur : http://naturealille.org/1556-2-copy/ Détails pour les inscriptions : 74 rue Saint Gabriel. Tél. 03 28 36 22 50. Courriel : mairiedequartiersaintmauricepellevoisin@mairie-lille.fr

Savez-vous que la passion pour les fleurs par les Lillois ne date pas d’hier. En effet, c’est dès le 16 août 1828 que fut créée une association qui s’appelait Société d’Horticulture ;  même si à cette date la loi de 1901 relative au contrat d’association n’existait pas encore ! Ses membres avaient en commun l’amour des fleurs et des plantes. Dans le même esprit que les sociétés savantes du XIXème siècle où les membres se réunissaient pour partager une passion scientifique commune, les jardiniers aguerris ou en herbe se réunissaient alors pour partager leur savoir et recevoir de précieux conseils en botanique. Car on a beau avoir la main verte, la culture des fleurs  nécessite tout un apprentissage. Le succès de ces réunions allant en grandissant (plus de 1000 adhérents), la question du local  se posa rapidement. Son président d’alors, Charles Rameau (né en 1791), agronome de son état, décida de léguer toute sa fortune (300.000 francs) à la municipalité, à charge pour le maire de l’époque, André Catel-Béghin, de faire construire un bâtiment qui servirait à la Société d’Horticulture et…de lui donner son nom ! Alors voilà, un bâtiment majestueux de style romano-byzantin, fleuron de l’éclectisme, fut donc dessiné et construit, 37 boulevard Vauban, par les architectes Auguste Mourcou et Henri Contamine. Le Palais Rameau était né !403758_france-palais-rameau-lille-sciences-technologies-medal-1879-sup-bras-revers Il fut inauguré le 22 juin 1879. Il accueillit tout de suite diverses expositions florales et surtout devint le siège de la Société d’Horticulture. Environ une fois par mois, les adhérents se réunissaient pour suivre des conférences thématiques données par  d’éminents spécialistes en botanique qui y livraient leurs petits secrets : cours de taille, de boutures, de tuteurage des plantes…

Je me souviens bien de ces réunions auxquelles m’emmenaient souvent mes grands-parents, le dimanche après-midi. Moi, le moment que j’attendais alors avec impatience… c’était la fin de la séance qui se terminait toujours par une grande tombola avec comme lots des pots de fleurs -bien-sûr- afin que chacun reparte avec sa plante ; les premiers appelés venaient choisir les plus belles ! Comme il y avait peu d’enfants présents dans la salle, j’espérais toujours être choisie comme « main innocente » et pouvoir ainsi tirer les numéros du chapeau ! Et toutes ces fleurs de différentes espèces étaient alors dispersées et se retrouvaient dans les jardins devant les maisons ou aux fenêtres, ce qui faisait de Lille une ville très fleurie, particulièrement Lille-Sud où les rues, qui portaient déjà des noms de fleurs, semblaient n’attendre que ça !

SONY DSC

La serre polygonale

En fait, le Palais Rameau a parfois partagé sa vocation initiale. En 1945, l’édifice abrita les prisonniers revenant d’Allemagne et, comme il peut contenir jusqu’à 1900 personnes, il a accueilli de nombreuses expositions puis a même été utilisé comme centre d’examen, notamment pour les épreuves du baccalauréat de 1930 à 1960 ; mais les candidats qui étaient placés sous la coupole en verre qui est une véritable serre ont vraiment souffert de la chaleur, surtout les années de canicule, et ils en parlent encore !

pissenlitAujourd’hui, la Société d’Horticulture se porte très bien. Il en existe dans de nombreuses villes en France et celle de Lille, la plus ancienne société lilloise, a toujours son siège…au Palais Rameau avec, comme Président, Jean-Jacques Marquis ; on lui souhaite de continuer à essaimer à tout vent !

 

  :

 

 

Advertisements
 
Poster un commentaire

Publié par le avril 26, 2016 dans Actualité du Quartier

 

Étiquettes : , , , , ,

Laissez-nous vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s