RSS

Archives de Tag: Nasdac

c’est la « Fête de l’Eté » rue Eugène Jacquet

Quelques jours après la fête du  Printemps de Saint Maurice,  voici ce mercredi, portée par l’Association « Nasdac, un indice culturel en hausse », la

 

Au programme : 

Venez avec les familles poursuivre la fresque colorée sous la conduite du ‘street artist’  Freaks the Fab,

exercer vos talents dans les  ateliers nature de Parole d’habitants de 16 h à 17 h 15  ou  vous initier au  théâtre avec Flore de 16h30 à 17h.

Lors du goûter partagé de 16 h 30 à 17 h faites  découvrir vos spécialités et venez goûter  celles de vos voisins et voisines…

Il y aura aussi la célèbre pêche aux canards, de la musique, peut-être même une danse latino.

et pour finir en beauté -mais aussi en musique-, la Fanfare Ric Rac vous proposera son spectacle de 17 h 15 à 18 h 

Soyez tous au rendez-vous au 29 de la Rue Eugène Jacquet à Lille, et en plus c’est gratuit

 

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le juin 25, 2017 dans - Divers

 

Étiquettes : , , , , ,

Bal Soul Funk HOMMAGE A DETROIT, samedi 7 nov 2015.

Image (327)

Après la fête coréenne dans le quartier, dès le lendemain ne baissez pas la garde ! Dans le cadre des Bals Renaissance, les festivités de Lille 3000 continuent pour une soirée musicale, à plein tube.. .  ou plutôt à plein Tubes, car c’est le King du vinyle en personne, le Dj PASS d’Urban Music, qui animera  la soirée, vous replongeant ainsi dans l’univers 100 % Motown. Dès 19h30 et comme le bal de Cendrillon, ce sera jusqu’à minuit ! Un vrai horaire de Surprise-Party !

bbf_buttshakers_3710+©jmpericat_2011_vintage

Mais à propos, pourquoi Motown, pourquoi Hommage à Détroit ? Motown est le label discographique de la grande maison de disques américaine d’où sont sortis la plupart des succès des années 60-70, C’est le 12 janvier 1959 que Berry Gordon – qui pourrait être comparé à notre Eddy Barclay – a racheté un ancien studio photographique pour le transformer en studio d’enregistrement ; celui-ci restait ouvert 22 heures par jour, avec juste une fermeture de 8h à 10h pour la maintenance.

Détroit, alias Motown – Michigan

Le nom de Motown fut donné à cette maison de disques. puisqu’elle se trouvait à Détroit… ville des voitures, surnommée Motor Town. Une parenthèse pour rappeler l’histoire de la ville : Détroit (nom français) est une ville du Michigan (au bord des grands lacs) qui fut fondée en 1701 par le Français Antoine Lamothe-Cadillac ; celui-ci y fit fleurir l’industrie des … Cadillacs et la ville devint ainsi capitale de l’industrie automobile avec des marques comme General Motors, Ford, Chrysler…

pinkCad_01_2000

En se lançant dans la chanson, Berry Gordon avait pour objectif de réunir le public noir et le public blanc avec des chansons de Soul et de Rythm and Blues (R’n’B) ; celles-ci crevèrent vite le hit-parade (hit signifiant : à succès) et il organisa alors sa société en une véritable usine à disques, une « maison de disques », qui servait à fabriquer des « tubes » (chansons à succès). Motown fut donc le berceau de plusieurs styles musicaux, car suivirent le Punk et la Techno ; et le nom restera, même si, depuis 1985, Gordon a déménagé le studio à Los Angeles pour y créer Hitsville West Studio, et qu’à Hitsville USA Détroit, les locaux, qui ont vu passer tant de vedettes de la chanson, sont maintenant devenus… un musée : le Motown Museum.

Hitsville_USA

Le Musée Motown (de nos jours)

Rappelez-vous, enfin pour ceux qui, adolescent(e)s, ont fait leurs devoirs de classe en écoutant, sur Europe N°1, l’émission de radio qui leur était dédiée : « Salut les Copains » (parfois même en cachette) et qui se précipitaient pour acheter le  magazine de Daniel Filipacchi dès sa parution ( ou simplement regarder sa couverture à la vitrine du libraire, faute de sous !) : Marvin Gaye, Stevie Wonder, Diana Ross, The Jackson Five, the Supremes, Aretha Franklin, Chuck Berry, Jimi Hendrix… vous avez dansé le Slow, le Rock,le Twist ou le Jerk sur leurs chansons… à moins que ce ne soit sur la version française, reprise par les yéyés !

Ce bal sera l’occasion de retrouver l’influence de ces artistes de Soul Funk sur la scène française. Avec The Buttshakers (traduction : les remueurs de popotins !), vous serez emmenés par la voix envoutante de la séduisante et charismatique riot girl, Clara Thompson, car ce groupe continue de creuser les sillons (à défaut de microsillons !) du Rythm’n Blues et de la Soul chaude et rageuse, comme il l’affectionne tant ! Une notoriété toujours grandissante fondée sur un jeu explosif et un show jubilatoire. Une formule détonante capable d’enchanter tant les Rockeurs que les Jazzmen, les adeptes du Blues, des Mods ou, tout simplement, les amateurs de Soul moite ou de musique énergique.

la Déesse Motown est toujours bien vivante

En somme, pour les oreilles ou … pour les yeux, venez creuser les sillons de toutes ces musiques et constater que la Déesse Motown est toujours bien vivante, en venant groover (pratiquer la musique groovy) sur le soul-Funk de John Milk…

Détails pratiques : Bal gratuit, dans le lycée Ozanam, entrée par la rue Véronèse ; petite restauration sur place ; soirée organisée par Nasdac.

 
3 Commentaires

Publié par le novembre 3, 2015 dans Actualité du Quartier

 

Étiquettes : , , , , , , , ,