RSS

Invitation au Théâtre ce jeudi 6 avril 2017 : Issues !

Cette représentation est le fruit d’un travail d’une année de quelques étudiants de la section Théâtre-Etudes de l’ISEN Lille et des sections BTS du Campus Ozanam Epil. Ces derniers nous signalent qu’il reste encore des places et en profitent pour vous inviter. Cette pièce sera jouée dans la salle appelée « La Mauricienne » (de St Maurice, pas de l’île !). La Mauricienne ? Ça ne vous rappelle rien ? Un « Ancien » du quartier nous avait raconté l’anecdote, en 1939, d’un cinéma dans le quartier qui, quand il était enfant, avait pris feu alors qu’il assistait à une séance de dessins animés  (voir l’article https://memoiresmplille.wordpress.com/?s=cinemachina). Eh bien oui, aujourd’hui je viens de découvrir la suite de l’histoire et suis ravie de voir qu’Ozanam redonne une dimension culturelle à cette salle ! Ce qui nous fait plaisir aussi, c’est que Stéphanie Clerbout, la conseillère d’éducation, nous dise que c’est grâce à un article de notre blog  que le Campus Ozanam a eu connaissance de l’existence dans notre quartier, de l’histoire de la salle « La Mauricienne ».

Samuel Gallet

Un peu d’infos sur le spectacle :

Pièce de Samuel Gallet

La section Théâtre-Études est animée par Annie Authenac, professeur de Lettres, mais également Sylvain Pottiez, comédien. La troupe est composée de 7 étudiants du campus OZANAM EPIL et de 8 étudiants de l’ISEN.

Détails sur le synopsis https://www.samuelgallet.net/bibliographie/issues/

Entrée gratuite – Jeudi 6 avril à 20 heures. Réservation obligatoire. Inscrivez-vous ici  Adresse : 50 rue St Gabriel Lille

Alors c’est avec plaisir que nous nous retrouverons dans cette salle mythique pour soutenir et encourager des jeunes qui vivent leur passion avec brio !

 

 

 

 

 
2 Commentaires

Publié par le avril 5, 2017 dans Actualité du Quartier

 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Championnat de France de Rubik’s Cube les 8 et 9 avril 2017

Hello, chers speedcubeurs ou mordus du cube, il va y avoir du mouvement (des deux mains) dans le quartier, un coup en avant, deux coups en arrière… c’est le championnat de France (s’il vous plait !) du Rubik’s cube !  Imaginez un peu ! Pour la première fois, ce grand challenge national aura lieu à … Lille et, qui plus est, dans le Campus Ozanam, c’est-à-dire quasiment à notre porte, rue du Faubourg de Roubaix. C’est là que, durant tout un week-end, ces 8 et 9 avril, les rois de l’alignement des couleurs et les princesses de la rotation se donnent rendez-vous pour un concours de vitesse. Que le meilleur gagne ! Ils sont 200 inscrits et viennent parfois de très loin ; parmi eux, quelques champions d’Europe et même… du Monde !

Et si vous vous figurez qu’il suffit d’un chrono et de quelques casse-têtes pour organiser un concours comme celui-là, détrompez-vous, les règles sont très précises et les épreuves variées. Une douzaine de catégories seront représentées allant du « 2×2 » au « 7×7 », en passant par le « Rubik ‘s cube à une main » ou bien « à l’aveugle » ! D’autres variantes aussi, telles que le « Pyraminx », le « Skewb » ou le « Square One » seront de la partie (sic) !

Mais, à propos, vous connaissez bien le Rubik’s cube ? Non ? Venez tout de même, vous serez séduits par l’ambiance générale, l’énergie et la volonté de ces sympathiques concurrents. Ce « Cube » est un jeu « casse-tête » inventé en 1974 par Ernô Rubick, un sculpteur et professeur d’architecture hongrois ; il s’est rapidement répandu sur toute la planète au cours des années 80. L’idée initiale d’Ernö Rubik était de construire un cube afin d’amener ses étudiants  à deviner quel était son mécanisme interne, comment les petits cubes pouvaient tourner suivant trois axes tout en restant solidaires, et ainsi les intéresser à la géométrie en 3 dimensions. Un système d’axes – dont le mécanisme a été breveté par son auteur – se cache au centre du cube : il est composé de petits carrés de toutes les couleurs  (voir photo, à gauche)) et le but est de les mélanger pour refaire six belles faces de couleur différente. Ce n’est qu’ensuite qu’il eut l’idée de colorer chaque face d’une couleur différente, constatant alors, qu’après mélange, l’ordre initial du cube s’avérait extrêmement difficile à retrouver (une chance sur 43252003274489856000 à chaque rotation). Le nombre de combinaisons différentes est supérieur à 43 trillions. Ainsi, en passant en revue un milliard de combinaisons différentes par seconde, il faudrait 1200 ans pour toutes les épuiser. Il eut alors l’idée de le commercialiser en tant que « casse-tête géométrique et mathématique ». En Hongrie, le cube gagne en popularité, par le bouche-à-oreille, et est bientôt connu dans toute l’Europe. En septembre 1979, un accord est signé pour distribuer le cube dans le monde entier. Ideal Toys renomme alors le cube « Rubik’s Cube . Sauf au Canada francophone, où il est appelé « Cube Rubick ». Très vite, le cube se vend à plus de 100 millions d’exemplaires et gagne de nombreux prix. En 1981, Patrick Bossaert, un écolier britannique de 12 ans, publie sa solution détaillée : « You can do the cube », vendue à travers le monde en 17 éditions différentes. Il est alors numéro 1 des best-sellers du Times  et du New York Times.

Un scoop ? Le 10 novembre 2016, la cour de justice de l’UE annule l’enregistrement en tant que marque européenne de la forme du Rubik’s cube, considérant que cet enregistrement protège non pas une marque mais une « solution technique », à savoir la capacité de rotation des faces du cubes, qui dépend d’un brevet plutôt que d’une marque ! Depuis, des copies en fleurissent un peu partout, mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous, certains vous éclatent même dans les mains dès les premières rotations !

Ce week-end, c’est à un Speed Cubing que vous assisterez, c’est-à-dire à l’art de résoudre cet algorithme avec dextérité. en un temps record !

Mais, si vous ne voulez pas avoir l’air néophype, voici un tuyau : sachez qu’un Rubik’s cube, ce n’est pas simplement 27 petits cubes : C’est 12 Arêtes, 8 Coins, 6 Centres ! Tout part de ça. Retrouvez d’ailleurs les astuces sur Francocube.com. Autre conseil, si vous achetez le fameux cube, prenez-en un de bonne qualité, pour qu’il glisse facilement. Parce que je suis sûre que, dès lundi, vous aurez envie, vous aussi, de vous y mettre… à faire tournoyer ces couleurs !

 

De nombreux événements annexes au Rubik’s sont prévus.

Lieu : 238 rue du Faubourg de Roubaix 59000 Lille, Métro arrêt St-Maurice Pellevoisin

Entrée libre, parking gratuit sur place

Durée : toute la journée samedi et dimanche, à partir de 8 heures (voir planning). Tél. 06 67 02 75 33

Buvette et sandwichs sur place, Pizzerias, Kébab, Friterie, Cafés et Restaurants aux alentours. Pour les questions pratiques (hébergement, covoiturage…) consultez Lille – France 2017 – organisation.

           Topic officiel ci-dessous :

 

    

       

             Préparez vos timers ! Le show va bientôt commencer…

 

 

 

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 
1 commentaire

Publié par le avril 4, 2017 dans Actualité du Quartier

 

Étiquettes : , , ,

« Coup de Pouce » invite Bertrand Verfaillie

Connaissez-vous « Coup de Pouce » ?

Coup de Pouce, c’ est une association née dans le quartier Saint Maurice Pellevoisin, il y a maintenant 3 ans. Elle s’est donné comme objectif de promouvoir la solidarité avec les personnes en difficulté, en les accompagnant dans leur vie quotidienne, que ce soit pour des démarches administratives, pour la recherche d’un logement, voire pour de l’alphabétisation.

 

 

Avant son Assemblé Générale Annuelle, du vendredi  7 avril, « Coup de Pouce » a invité de 20 h à 21 h au Centre Albert Jacquard, 113 Rue St Gabriel,  Bertrand Verfaillie, un  journaliste indépendant originaire du Nord.

Le travail et les recherches de Bertrand Verfaillie sont intimement liés à la vie sociale et associative de notre région : ses domaines de réflexion et d’écriture sont entre autres la citoyenneté, la vie urbaine et le développement durable. Dès 1996, il écrit sur l’évolution de la région, que ce soit avec les transformations de Roubaix, (Chants de brique, paroles d’hommes), que ce soit  sur le devenir du bassin minier (Terrils majeurs en sol mineur).   Au sein du collectif Romsil agit pour l’accès des familles roms aux droits communs de notre législation, il a d’ailleurs  co-réalisé le magazine vidéo Paroles de Roms

Si vous souhaitez en connaître un peu plus sur « Coup de Pouce vous pouvez aussi les joindre à cette adresse  coupdepouce.smp@gmail.com 

Bertrand Verfaillie avait présenté lors de la semaine ‘Je suis solidaire’ à l’automne dernier,  son dernier ouvrage, « Agir avec les Pauvres contre la misère », paru en 2016.

 

Étiquettes : , , , ,

De la rue de la Louvière à la route des bijoux : Marianne Anselin

Dans notre catégorie « Témoignage d’habitants », nous évoquons ceux dont nous sommes toujours contents d’avoir des nouvelles : ce sont, notamment, les enfants qui ont vécu et sont allés en classe ici, puis ont quitté cocon familial et région pour suivre leur voie. Marianne Anselin fait partie de ceux-là. Nous la retrouvons aujourd’hui devenue créatrice de bijoux. Bijoutière ? Jugez-en par vous-même ! Car si vous visitez son atelier, outre les outils traditionnels, vous y trouverez une forge ! Eh oui, voilà une artiste qui enfile régulièrement un tablier et des gants pour aller frapper sur l’enclume… et faire véritablement des bijoux forgés. Mais à propos, comment l’appelle-t-on ? Y a t-il un féminin pour « forgeron » ? Et si Marianne s’approprie la matière d’une manière brute, c’est pour la rendre poétique et caressante, justement dans une totale ambivalence, au final. C’est certainement cette facette de son travail qui fait dialoguer formes, inspirations et messages, dont il faut oser s’emparer ! Pour s’en parer (des bijoux) bien-sûr !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Envie de voir sa collection ? Ça tombe bien : dans le Vieux-Lille, la Galerie Bettina Flament, 7 rue Masurel, spécialisée dans les bijoux de créateurs, présente justement ceux de Marianne Anselin…  jusqu’au 15 avril 2017 !

Détails pratiques : http://www.galeriebettinaflament.com/

http://www.marianne-anselin.com/

 

 

 
 

Étiquettes : , , ,

Mercredi 5 avril, c’est le Carnaval à Saint Maurice Pellevoisin

Avec le retour du printemps, le soleil et  le changement d’heure, on a tout de suite envie de faire la fête, de profiter des parcs … et pourquoi pas de fêter le Carnaval (en attendant les festivités proches du Printemps de St Maurice)

La Mairie de Quartier, le Centre Albert Jacquard, les Ecoles du Quartier, les Centres de loisirs, les Jardins Familiaux, l’Union des Commerçants, Brasil Afro Punk et l’Association Parole d’Habitants : tous vous donnent rendez-vous

mercredi prochain, 5 avril, dès 14 h

dans la (grande) cour de l’Ecole Brunschwig-Rousseau,

Rue Hippolyte Lefebvre à Lille.

Préparez vos masques et vos déguisements…..Il y aura des confettis, des ballons, du maquillage, de la musique brésilienne, de  la danse .,  un parcours aventure, des ateliers créatifs et même des échasses et des combats de pirates pour les plus intrépides.

 

Et avant de rentrer à la maison, et pour se remettre de toutes ces activités

un vrai goûter convivial…

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 2, 2017 dans Actualité du Quartier

 

Étiquettes : , , , , , ,

Grand Marché aux Tissus à « La Manufacture », dimanche 2 avril 2017.

#Save the date : C’est à Roubaix que nous filerons (sic) ce dimanche. Roubaix, autrefois haut lieu du fil, de la laine et du tissu, est maintenant appelé ville d’Art et d’Histoire et s’enorgueillit de la richesse de son patrimoine industriel.

« La Manufacture », installée sur les lieux des mythiques tissages Craye, a récemment été restaurée en Musée de la mémoire et de la création textile et s’anime deux fois par an, au début des collections Automne-Hiver ou Printemps-Été, le jour du Grand Marché aux tissus ! C’est justement dimanche que vous pourrez vous faufiler (sic) entre les anciens métiers à tisser, dans une authentique ambiance textile et fouiller, parmi les milliers de rouleaux de tissus, sur les stands des négociants venus de toute la région et même de Belgique afin de vous présenter leur collection et … vous la vendre, au mètre ou au kilomètre, mais toujours à prix d’amis. Vous en trouverez pour tous les projets et tous les budgets, de l’habillement à l’ameublement ; devant vos yeux, au choix, lin, coton, tissu africain ou japonais, « Liberty »,  dentelle,  voilage,  soie, Organza… Ils seront tous là ! Ah ! mais, à propos, il en manquera quand même un, vous savez, le petit dernier, le tissu fait avec du marc de café ! oui, oui, retrouvez notre dernier article sur le sujet

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Tou(te)s les couturier(e)s, les bricoleurs(euses), les scrapbookeurs(euses) du Nord et plus, si affinités, tous ceux qui ont l’habitude de fréquenter  « Papi Tissus », dans le même quartier, qui ont connu l’usine Vanoutryve (où se trouve Ankama maintenant), ceux qui ne ratent jamais le Marché des Modes, tous ceux-là savent bien que dimanche, c’est l’événement de la saison à ne pas rater.

Et, ceux qui sont « ignorants de la chose couturière » pourront se délecter dans la boutique qui se trouve en permanence sur les lieux, « le Café Boutique » qui allie tradition et modernité. Ils y trouveront des produits de tapisserie traditionnels et des bijoux de créateurs, ainsi qu’une librairie textile pour leur donner de bonnes idées, d’autant qu’une gamme d’articles de mercerie pour les créations en tricot ou en couture pourrait les tenter…

Le bonus : Petits et grands pourront participer gratuitement à des cours de couture – de quoi vous donner envie de ressortir votre vieille Singer – et des animations seront proposées tout au long de la journée par plusieurs associations : Lydia Bachet , les Toiles 3C2R, Café Couture, l’Atelier d’Yza.

Les magasins d’usine, qui font aussi le succès de Roubaix aujourd’hui, ne datent pas d’hier. Nous avons retrouvé cette ancienne publicité pour une  marque de tissus, célèbre dans les années 60 : Lisières Etoilées, qui réalisait de grands panneaux décoratifs, impression sur tissus de tableaux d’artistes !

Détails pratiques :  –  La Manufacture, la Manuf’ pour les intimes                                                                                                                    – le  2 avril 2017

– de 9h à 18h30                                                                      – 29 avenue Julien Lagache Roubaix                                      – Restauration légère sur place                                              – Tél. 03.20.20.98.92.

Sûr que faire un choix parmi toutes ces belles matières vous donnera du fil à retordre et que se décider ne sera pas coton !

 

 

 
Poster un commentaire

Publié par le avril 1, 2017 dans Lieux à connaître

 

Étiquettes : , , , , , , , , ,

Image

Un musée éphémère au Centre Albert Jacquard

 

Étiquettes : , ,