RSS

Jean Cooren, in mémoriam

23 Avr

Le 14 Avril dernier,  Paule Cooren-Delmas, son épouse et ses enfants invitaient  à

 un temps de partage et de mémoire

autour de Jean Cooren,

les nombreux habitants de Saint Maurice Pellevoisin, qui connaissaient bien cette personnalité, qui, depuis sa disparition brutale le 27 décembre 2017, manque au quartier,

De nombreux amis, des compagnons qui ont cheminé plus ou moins longuement à ses côtés, que ce soit dans son engagement professionnel ou dans ses engagements de citoyen, ont dessiné par petites touches le portrait de ce fervent défenseur de la démocratie, Dans le syndicalisme étudiant, dans les associations professionnelles de psychanalystes, dans les associations, Jean Cooren était de tous les combats et répondait toujours présent pour défendre ses valeurs : fraternité, hospitalité, amitié et accueil de l’étranger, pour combattre pour les droits, la justice et la démocratie.

Jean Cooren  venait souvent  au Centre Albert Jacquard, en voisin, et nous sommes nombreux à nous souvenir de  celui qui savait si bien animer les ciné-débats après le films présentés par le Collectif Palestine et  Amitié Lille Naplouse, dont il était un membre très actif .

En mars 2017, Jean Cooren prenait la parole lors d’une  soirée de réflexion sur  « Redonner sa chance à la démocratie » avec,à ses côtés, Alain Chopin, (écrivain, lui aussi habitant du quartier)) et Pascal Aubert,  vice président des centres sociaux. A l’époque, le blog l’annonçait  ainsi ; Alors qu’en ce moment en Europe l’économie libérale prend de plus en plus le pas sur le Politique (primat des banques, licenciements, disparition du service public, migrants, Roms…), deux auteurs, habitants de notre quartier, poseront la question de la  démocratie, de ce qu’elle est et ce qu’elle pourrait être… En effet les citoyens ne sont pas seulement des habitants, des usagers, ils sont aussi acteurs. Renforcer ce pouvoir leur permet de se mobiliser, de se former, de transformer la vie sociale et d’être plus efficaces.

C’est, en souvenir de toutes ces soirées, de l’engagement de Jean et Paule Cooren dans les actions du  Centre Albert Jacquard, de leur soutien amical et indéfectible, que le Conseil d’Administration a souhaité  donner le nom de   Jean Cooren à la salle polyvalente.

Et vendredi 20 avril, c’est dans la salle Jean Cooren, que s’est déroulée l’Assemblée Générale du Centre Albert Jacquard, et que tout naturellement, Christian Taquet, président du Conseil d’Administration, lui a rendu hommage,  car Jean Coooren  ne manquait jamais ce temps très important pour la vie du Centre.

Pour  tous ceux qui souhaiteraient découvrir un peu plus sa pensée,  Jean Cooren avait publié  deux livres,

 L’ordinaire de la cruauté  (2009)  et   Autre pourrait être le monde, Psychanalyse et démocratie (2015)

en attendant le  recueil de textes et d’articles promis par ses collègues à la fin de cet après midi de mémoire.

,

 

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le avril 23, 2018 dans #culture, Témoignages d'habitants

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Laissez-nous vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :