RSS

Jeudi 17, le Beaujolais Nouveau arrivera en musique au Saint-Maurice…

12 Nov

Le Saint Maurice, les habitants du quartier le connaissent bien avec son tabac, son point presse et sa bistronomie, et depuis ces derniers mois sa nouvelle vitrine.

Jacques et Marlène, les patrons, ne manquent pas d’idées pour y décliner bonne humeur et convivialité….et comme les années précédentes, ils vous attendent jeudi 17 novembre, au 158 Rue du Faubourg de Roubaix. pour célébrer le Beaujolais Nouveau avec une grande journée d’animations qui se terminera en chansons avec le groupe musical des Maronneurs.

0001-1

Le blog, toujours curieux,  a voulu, à cette occasion, en apprendre un peu plus sur le Beaujolais et vous invite à partager ses découvertes…

C’est où exactement le Beaujolais et avec quel type de raisins ?


france-vignobles-1L’appellation Beaujolais et
Beaujolais-villages
, est une AOC (appellation d’origine contrôlée), qui a fait partie des toutes premières AOC labellisées par l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine), un institut créé en France le 30 juillet 1935.  

Le vignoble du Beaujolais s’étend sur une zone assez restreinte, seulement 55 km de Mâcon au nord à L’Arbresle près de Lyon au sud, donc sur la majeure partie de la plaine de Saône et du piémont des monts du Lyonnais, (départements du Rhône et de Saône-et-Loire).

Comme les premières années, beaucoup de gens confondaient le Beaujolais avec les vins de Bourgogne, ses voisins, l’AOC Beaujolais a été officialisée en 1937, soutenue par de fervents défenseurs, comme ces écrivains célèbres, Colette, Marcel Achard, ou encore Maurice Maréchal, le fondateur du Canard enchaîné,

Le vignoble du Beaujolais remonte historiquement à l’époque romaine, il y a plus de 2200 ans; il s’est développé aux XVIIème et XVIIIème siècles, même si le Beaujolais restait alors essentiellement vendu en région lyonnaise. Mais une vraie impulsion lui sera donnée au XIXème siècle, quand la capitale va découvrir ce vin,  grâce aux progrès de la tonnellerie pour le transport et à la réduction des octrois douaniers pour  le prix.

Le cépage roi du Beaujolais c’est le Gamay, un raisin noir à jus blanc, précoce, qui pousse sur des sols peu fertiles, voire semi arides. Autres spécificités du Beaujolais, le ramassage à la main et la  mise en cuve en grappes entières, ce qui permet un vin « primeur », qui peut être dégusté seulement deux mois après la récolte… après une vinification spécifique dite ‘vinification beaujolaise’.

Et la tradition du Beaujolais Nouveau, de quand date-t-elle ? 

Si cette année, le Beaujolais nouveau arrive le 17 novembre,  c’est parce que c’est toujours le troisième jeudi du mois de novembre qu’on  fête l’arrivée du Beaujolais nouveau, et pas seulement en France… mais de plus en plus sur tous les continents, de Moscou à Séoul, de Bangkok à New-York…, comme l’illustre la carte ci dessous…

pays-celebrant-le-beaujolais1

Et pourtant cette tradition n’est pas si ancienne….C’est seulement dans les années soixante qu’a commencé la saga du Beaujolais nouveau.

En septembre 1951, un arrêté paru au Journal Officiel, interdit la vente de vins A.O.C. avant le 15 décembre de l’année de vendange, déclenchant de vives protestations dans les syndicats viticoles, ce qui conduit à la parution d’une note complémentaire le 13  novembre de la même année : le législateur y précise que  certains cépages pourront être autorisés avant cette date butoir du 15 décembre, à la condition express de rajouter la mention « nouveau » sur les étiquettes. La date de commercialisation, d’abord variable, sera fixée en 1967 au 15 novembre, et pour éviter que cela ne tombe un weekend, au troisième jeudi de novembre en 1985, une  tradition installée depuis 30 ans

C’était une bonne nouvelle pour les vignerons du Beaujolais, spécialisés dans le vin jeune, qui reçurent en plus en 1975 un soutien inattendu de beaujolais-falletRené Fallet, écrivain, scénariste et grand ami de Georges Brassens. Son roman ‘Le Beaujolais Nouveau est arrivé’  qui remporta un grand succès, a rendu l’expression très populaire, voire incontournable..

Une vinification spécifique pour le Beaujolais nouveau s’est développée au cours des années pour assurer le succès ; on appelle d’ailleurs « vinification beaujolaise », elle se caractérise par une macération carbonique : c’est à dire qu’ on fait  d’abord fermenter une partie de la récolte (10 à 30 %), foulée et levurée, en fond de cuve ,on rajoute ensuite  le reste de la récolte avec des grappes le plus intactes possible (non éraflées et non foulées). On fait macérer ces grappes entières environ quatre jours dans les cuves saturées en oxyde de carbone. La fermentation doit être rapide (maximum de deux mois) avant la mise en bouteilles et la commercialisation. C’est  pour cela que le beaujolais nouveau est un vin peu tannique, pas trop coloré , mais ce sont surtout  ses arômes fruités qui excitent nos papilles. Alors en 2016 quel arôme allons nous retrouver ?un goût de banane, de fraise, de  framboises ? Rendez-vous le 17 novembre prochain pour la réponse….

Et si vous voulez en apprendre un peu plus sur Jacques, le patron du Saint Maurice, allez donc découvrir le portrait qu’Alain Chopin en a fait dans son  livre « Mes Artisans ».

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le novembre 12, 2016 dans Actualité du Quartier, Lieux à connaître

 

Étiquettes : , , , , ,

Laissez-nous vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s