RSS

Un livre recommandé par un de nos lecteurs…

08 Fév

 

Image (36)Image (41)

 

Depuis longtemps, je cherchais à savoir s’il existait un roman dont l’action se situe, au moins pour partie, dans notre quartier, au XVIII° et/ou au XIX° siècles ! Certes, il y avait l’excellente trilogie de Jean Vindevogel (père)  qui a grandi à Lille dans l’une des nombreuses cours de la rue d’Aboukir, dans le quartier de Wazemmes  : « … une tranche de vie superbe, colorée, l’histoire juste un peu romancée d’un quartier où les coups de gueule égalaient les élans de générosité… » ; sous sa plume naissent ainsi, notamment, Wazemmes de ma jeunesse (1919-1936), Le temps des uniformes (1936-1940) et Wazemmes de mes Amours, le temps des Doryphores (1940-1945),  qui relatent la vie à Lille, sur une période s’étalant de 1919 à 1945. A cette occasion, il y est dépeint souvent la vie dans ce quartier de Wazemmes que l’auteur affectionne et où il a passé son enfance, puis vécu, dans la première partie de sa vie d’adulte. Ne soyons pas chauvins, c’est quand même Lille qui est au centre de l’action, et, plus spécialement, son quartier de Wazemmes. Je me suis tant régalé à la lecture de ces 3 tomes que je ne puis que vous en conseiller la lecture…

C’est donc un peu l’équivalent que je voulais dénicher mais axé, cette fois, quelque peu au moins, sur notre quartier… Or, jusqu’à présent, j’avais fait chou blanc !

il présentait l’intérêt de situer l’action dans notre quartier

L’aide est venue, providentiellement, d’un de nos lecteurs ; celui-ci a eu, en effet, la judicieuse et pertinente idée de me signaler l’existence d’un roman en 3 tomes de Marie-Paul ARMAND – dont le titre est : La Courée – qu’il avait lu avec un plaisir non dissimulé car, à certains passages, cette trilogie présente l’intérêt de situer l’action dans notre quartier, quelques siècles en arrière.

Je me suis donc rapproché de la médiathèque de notre quartier afin de lui demander si ces 3 tomes ne figuraient pas, par hasard, dans son catalogue ; il me fut répondu que tel n’était pas le cas mais qu’ils étaient néanmoins détenus par une autre médiathèque de Lille.

Il convient de savoir, qu’en pareille hypothèse, notre médiathèque se charge, si nous le souhaitons, d’interroger les autres médiathèques municipales afin de savoir si l’une d’entre elles possède l’ouvrage convoité puis, si tel s’avère être le cas, de faire une demande de transmission auprès de celle possédant l’ouvrage recherché : s’il n’est pas en cours d’emprunt au moment de la demande, il est ensuite, sous quelques jours, transmis à notre médiathèque qui nous prévient alors de la disponibilité de l’ouvrage ; il suffit enfin de passer le retirer. Notez qu’en cas d’indisponibilité immédiate, le livre est transmis à notre médiathèque dès qu’il devient disponible…

Ce follower nous a même facilité la besogne en nous adressant une fiche de lecture qu’il avait rédigée, concernant le premier tome, afin de vous faire découvrir une partie de l’intrigue. Nous la transcrivons donc ci-après :

L’histoire : « Constance est la narratrice de la première partie du roman. Tout est vu uniquement de son point de vue. Le roman commence alors qu’elle  a 13 ans. Elle est fille de cheminot en 1866 et vit dans une courée du Nord. Cependant, à cause d’une grave épidémie de choléra, elle perd son petit frère, puis sa mère. Peu de temps après, son père meurt durant son travail. Anéantie, Constance est recueillie par un oncle à Lille et doit quitter les gens qu’elle connaît et apprécie, dont son ami Frédéric .Elle doit dès lors gagner sa vie, malgré des conditions de travail très dures, dans les usines de fabrique de textile, en tissant du coton 12 heures par jour, dans un vacarme assourdissant. Son seul réconfort reste le soutien de sa cousine avec qui elle s’entend très bien malgré l’animosité de sa tante. Cependant, sa cousine meurt lors d’un accident de train, déclenchant injustement l’ire de sa tante envers elle, juste parce qu’elle a survécu. Constance, de plus en plus brimée, décide de se marier, en 1872, avec Bart, un ouvrier belge. Ils partent vivre à Raismes. Si la vie commune commence bien, avec la naissance de leur seconde fille, Constance devient une femme battue et Bart, un ouvrier alcoolique. Bart meurt lors d’une rixe entre alcooliques. Si Constance est soulagée, elle doit néanmoins trouver un moyen de survivre. C’est Frédéric, qu’elle a retrouvé par hasard peu avant la mort de Bart, qui lui propose de l’épouser et de devenir un vrai père pour ses deux filles, Charlotte et Hélène. C’est ensuite Charlotte qui reprend la narration. Elle a une enfance heureuse, malgré la fusillade de Fourmies – ville où ils habitent – et rencontre plus tard Maxime. Cependant, sa sœur Hélène tombe également amoureuse de Maxime. Charlotte s’efface alors pour faire le bonheur de sa sœur. Hélène se marie donc avec Maxime en 1893. Elle tombe enceinte mais, de constitution fragile, meurt après l’accouchement. Charlotte prend alors soin de la petite Louise, née dans ces circonstances et épouse Maxime… ».

Après ce résumé du premier tome, fourni, rappelons-le, aimablement par notre lecteur, celui-ci nous a par ailleurs précisé que les deux autres tomes de cette oeuvre sont respectivement intitulés : « Louise » et « Benoit« .

marie-paul ARMAND

Cliquez sur cette photo

Quelques mots, à présent sur l’auteur, Marie Paul ARMAND (1946-2011), en photo ci-dessus : elle est née dans le Nord et y a vécu, au sein d’une famille ouvrière. Elle a laissé une oeuvre fournie : pour exemple, les titres de certains de ses autres ouvrages : La poussière des corons, Sœurs ennemies et La maîtresse d’école. Si vous souhaitez en savoir plus à son sujet, n’hésitez pas, alors, à cliquer ici

 

 

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le février 8, 2016 dans - Divers

 

Étiquettes : , , , , ,

Une réponse à “Un livre recommandé par un de nos lecteurs…

  1. La Chtililloise

    février 13, 2016 at 7:34

    Pour ceux qui cherchent les livres de Marie Paule Armand sur la courée allez sur Priceminister vous en trouverez il y en a plusieurs et pas trop cher

    a bientôt la Chtililloise

     

Laissez-nous vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s