RSS

Un peu de géométrie avec… le Triangle des Rouges Barres !

12 Juin

visuel-triangle--2

On connaissait déjà le Triangle des Bermudes…

Mais qui, dans notre quartier, a entendu parler du Triangle des Rouges Barres? Peu de monde, malheureusement, à la suite d’un petit sondage improvisé que je me suis amusé à effectuer… Et pourtant, les lieux sont particulièrement attachants et méritent le détour.

Gageons, qu’après la lecture de cet article, ce Triangle trouvera de nouveaux adeptes et que les deux visites annoncées plus bas rencontreront un très vif succès ; en effet, c’est, la plupart du temps, en raison de la méconnaissance de son existence, que beaucoup d’entre vous ne l’ont pas encore fréquenté !

Aussi, avant de parler de sa visite, laissez-moi vous le présenter quelque peu :

Ne prolongeons pas plus longtemps, en effet, le suspense et entrons, sans plus tarder, dans le vif du sujet.

Le Triangle des Rouges Barres, c’est une friche ferroviaire d’un peu plus de 12 hectares située à la fois sur les territoire de Lille, de Marcq en Baroeul et de Mons en Baroeul.  Le site, propriété de la SNCF, est stupéfiant. Ici, la nature est largement préservée, ce site naturel a pris naissance sans l’intervention de la main de l’homme et l’on pourrait, sans exagérer, parler de jungle urbaine !

Il s’agit en effet d’une exceptionnelle réserve naturelle restée à l’état sauvage – ce qui est rare dans la métropole lilloise,car ce triangle vert offre, à travers ses 12 ou 13 hectares d’espace sauvage en plein cœur de la ville, un dépaysement et une quiétude certaine ; elle abrite une grande diversité d’espèces animales et végétale. ; de part et d’autre de la voie ferrée, la nature s’étend, sans contrainte.

Heureux paradoxe, comme les trains circulent ici, s’égarer en ces lieux peut, si l’on n’est pas un visiteur averti, présenter un certain danger ; de ce fait, le béton n’a pas pu investir les lieux et faune et flore bénéficient d’une tranquillité propice à leur développement… En ces lieux, 44 espèces d’oiseau et, 115 variétés de plantes ( dont 20 d’arbres ) cohabitent harmonieusement.

Pour survoler ce lieu, il vous suffit, à présent, de cliquer sur le lien ci-après : Carte interactive des lieux

mouton

Des moutons d’Écosse en mission spéciale

Ici, tout est préservé autant que peut se faire. Même le désherbage est naturel puisqu’une année, un groupe de moutons d’Écosse a été introduit en ces lieux. L’année d’avant, il y avait là 30 chèvres ; mais elles étaient vraiment trop voraces et, par ailleurs, elles s’étaient échappées de leur l’enclos !
Quelques mètres plus loin, l’étroit sentier débouche sur une zone marécageuse ombragée. Puis, on va de surprises en surprises. Il n’est pas question pour moi de vous dévoiler plus les lieux, vous les découvrirez bien un jour, par vous-même…

A ce propos, des balades contées de ce Triangle des Rouges Barres sont organisées pour vous les dimanches 14 et 28 juin 2015, de 16 à 18 heures, sous le thème : Il existe une porte secrète qui mène au pays des rêves et des contes : le Triangle des Rouges Barres… En suivant « l’Allumeur de Réverbères » http://allumeur-de-reverberes.over-blog.com/, vous découvrirez la poésie naturelle et sauvage d’une faune et d’une flore bigarrées si étonnantes, tout particulièrement pour les citadins que nous sommes !

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , ,

Laissez-nous vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s