RSS

Après Rochester… une deuxième chance pour préparer Noël

09 Déc

Vous avez manqué ce samedi 29 novembre le Marché de Noël de Rochester … Les personnes qui ont eu la chance d’y aller ont pu apprécier le beau temps et le charme de la ville comme vous pouvez le voir sur les deux photos ci-dessous.

Et même si vous avez raté l’occasion de partir sur ce marché de Noël « so british », tout n’est pas perdu, un marché de Noël arrive à Saint Maurice, plus petit et plus familial que celui de Lille, dont les cabanes ont ouvert cette année dès le 19 Novembre… mais c’est NOTRE marché de Noël, avec, comme chaque année, la présence de nombreuses associations qui font vivre le quartier,et en bonus

 un FEU D ‘ ARTIFICE à 18 h dans le parc de la Mairie de Quartier

 marche de noel 2014

Mais d’où nous viennent donc les  Marchés de Noël ?

En France, bien avant les autres régions, c’est l’Alsace (Strasbourg,  Colmar ou  Mulhouse) qui a fait connaître les Marchés de Noël, les Christkindlmärkte, littéralement marchés du Christ enfant…Cette tradition alsacienne, venue de l’Allemagne voisine, prend ses racines dans un temps très lointain, tout comme les allumoirs ou la Sainte Lucie.

Pour se protéger de l’absence (angoissante) de lumière à l’approche du solstice d’hiver du 21 décembre, prendre des forces en ces temps de grand froid, se réchauffer,  on faisait bombance, aussi pour se remémorer les beaux jours passés et attendre le retour du printemps. Cela  commençait avec les défilés des allumoirs, dès la Saint Martin du 10 Novembre, (tradition pérennisée en novembre par notre quartier avec les enfants des écoles. C’est dans le même esprit que lespays nordiques fêtent début décembre la Sainte Lucie, symbole de la lumière.

Un marché de Saint Nicolas, alors d’une seule journée, est évoqué pour la première fois en 1434 à Dresde en Saxe (Allemagne), ce fameux Saint Nicolas qui apporte encore les cadeaux à nos petits voisins belges et dont le blog vous parlera prochainement. dans sa série sur les traditions de Noël.

collage christkindle Lors de la Réforme luthérienne/protestante du début du XVIème siècle (qui débute justement en Thuringe et Saxe), on limite le culte des saints, ..  Saint Nicolas est alors supplanté par le « Christkindle », le Christ enfant, incarné par une blonde jeune fille, comme celle qui aujourd’hui encore déclare ouvert le grand marché de Noël de Nuremberg.

Au fil des siècles les marchés de Noël se développent en Allemagne, du sud (Munich, Nuremberg, Dresde), au nord (Breme, Lubeck et plus près de chez nous en Rhénanie, à Cologne et Aix La Chapelle.

Enfin au début du XXème siècle les marchés de Noël émigrent un peu partout, dans la sphère germanique, en Alsace bien sûr, mais partout en Europe, pour devenir dans les années 1990 le symbole « commercial » de la période de l’avant Noël.

Les incontournables des Marchés de Noël traditionnels 

Ce sont d’abord des parfums : les pains d’épices, qu’ils s’appellent « Lebkuchen » à Nuremberg ou « Printen » à Aix la Chapelle, le traditionnel « Stollen », gäteau familial à la pâte d’amande et aux fruits secs, qu’on déguste pendant tout l’Avent, les massepains du nord de l’Allemagne, « Marzipansbrote » de Lübeck, les épices du Glühwein ( vin chaud), qui doivent parfois cohabiter avecl’odeur des saucisses grillées et autres nourritures moins sucrées…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce sont aussi des couleurs ; le vert du sapin des couronnes d’avent avec leurs 4 bougies (traditionnellement rouges), les poinsettias et leurs fleurs en forme d’étoile, les bougies de toutes les formes….C’est encore l’artisanat spécifique de cette période, les décorations de Noël en bois de la Bavière (angelots, Saint Nicolas, clochettes et grelots), les casses noisettes en bois, les boules en verre soufflé ou peint, lesguirlandes, les cheveux d’ange et autres décorations.

Aujourd’hui bien sûr tout cela s’est diversifié, il y a peut-être un peu plus de commerce et un peu moins d’artisanat local, mais pourquoi bouder son plaisir, il fait si bon rêver autour des traditions de Noël.

Je vous donne d’ailleurs rendez-vous pour traquer l’origine de toutes ces traditions de Noël, du calendrier d’avent, de Saint Nicolas ou de  la bûche de Noël ……

Publicités
 
3 Commentaires

Publié par le décembre 9, 2014 dans Actualité du Quartier, Témoignages d'habitants

 

Étiquettes : , ,

3 réponses à “Après Rochester… une deuxième chance pour préparer Noël

  1. Andy

    décembre 9, 2014 at 10:46

    Très joli cet article. L’esprit de Noël plane sur le blog grâce à toute l’équipe de rédacteurs.

    willkommen zurück MaM !

     
  2. catimini62

    décembre 10, 2014 at 8:10

    Ah là là! C’est plein de chaleur cet article et ces photos. Ça fait envie.J’aime bien les flocons qui tombent … J’espère qu’ils ne vont pas envahir tout l’écran. A+

     
  3. schepens

    décembre 31, 2014 at 10:23

    Vraiment super cet article! on y retrouve la magie de Noël!

     

Laissez-nous vos commentaires !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s